La troupe du Moulin d'Albinus

Présentation de la troupe 

En 2013, cinq des comédiens amateurs depuis une dizaine d’années au Moulin d’Albinus, se sont lancés le défi de créer une troupe. Ils avaient tous à cœur de s’investir et de construire un projet dans son entier. Décidés à promouvoir leur art, et à faire connaître leur Association dans différentes salles de la région, un premier spectacle « Meurtrières à 4 épingles » monté avec Frédéric CHARTRON a vu le jour en 2014 et la troupe s’est produite dans plusieurs lieux.

Enthousiasmée par cette première expérience, la troupe s’est vite mise en recherche d’un nouveau projet. Cette fois ce seront « les Scapineries de Fourbette » qui les réuniront et deux petits nouveaux, puisés dans le vivier des jeunes comédiens de l’Association, viendront agrandir la troupe. Cette pièce rencontre depuis 2016 un joli succès. La troupe continue de la jouer aussi bien en salle que dans des jardins privés. 

 

Ici :

Aline DUCOUT
Dominique PASSERON
Cathy ROCHETEAU
Alexandre BENARD

Hervé MESMER DUDONS
Jérémie GACHASSIN
Sophie LAVIELLE

L’objectif était pour eux de proposer un projet de A à Z depuis le choix du texte jusqu’à la représentation en public, en passant par la création des décors, des costumes et la prospection des salles où se produire.

L’association les a suivis dans leur projet et Frédéric Chartron, metteur en scène du Moulin les a rejoints.

 

Le  nouveau projet

Inutile d’insister, même si l’institutionnalisation de la parité est le dernier refuge à la mode des machos pour faire avaler aux femmes qu’elles ne sont pas leur égales naturelles, avouons que le féminisme, lui-même avoué ou pas, domine le monde. Point final. Molière s’y est si peu trompé tout le long de son œuvre qu’on se demande bien par quel hasard ou sursaut d’amour-propre phallocratique Scapin est un homme. Le Scapin de Molière est donc devenu notre Fourbette, une fourbe aussi amorale que l’original, sans plus de loi ou de foi que son papa, qui vole aux riches vieillards pour donner aux jeunes amoureux. Reste le texte et l’esprit de Molière, qu’aucun parlementaire n’abrogera…

Troupe du Moulin d’Albinus, mise en scène de Frédéric Chartron
sur une idée de Sophie Elie, texte de Molière.

Samedi 3 juin 2017 à 20h30

 

Voir la programmation → Réservez en ligne

Quelques photos de nos spectacles

Les Scapineries de Fourbette

Meurtrières à 4 épingles